Dans les coulisses du reportage : le pouvoir de la pensée

Dernière mise à jour : 19 janv. 2021


Elle est scénariste et réalisatrice du reportage Le Pouvoir de la pensée.

Il est photographe professionnel et vidéaste.

Une team solide aux commandes et une vraie complicité entre les deux.


Rencontre avec Séverine Ghys et Stéfan Meyer, dans les coulisses du reportage "Le pouvoir de la pensée"...


Comment est né ce projet ?


Séverine : J'ai toujours été fascinée par le cerveau et le lien entre le corps et l’esprit. Comme je suis assez curieuse de nature et que j’ai besoin de comprendre, j’ai dévoré des dizaines de livres sur le sujets, pour essayer de mieux appréhender les mécanismes de la pensée, les clés et les difficultés du changement, l'engrenage du pouvoir, du faux-self et du mensonge, et les répercussions de nos pensées négatives sur le corps. Je me suis intéressée aux sciences cognitives, au fonctionnement cérébral des hauts potentiels intellectuels, aux secrets des centenaires d’Okinawa au Japon, aux médecines et pratiques alternatives comme l’hypnose, l’auto hypnose, les énergies, la mémoire cellulaire...


Ce parcours m'a amené à rencontrer des personnes fabuleuses qui m'ont aidée à avancer quand je sortais d'une période difficile, et qui m'ont ouvert de nouvelles portes que je n'aurais jamais pu imaginer. Sur ce chemin, je me suis surtout rencontrée moi-même avec l'envie furieuse de vivre à 200% et de ne plus vivre pour les autres. Je me suis guérie complètement de mon côté "sauveur". Au fil de mes apprentissages et de mes rencontres, l'idée du reportage est née, comme une évidence. J'ai proposé le projet à Stéfan en qui j'avais une totale confiance, il m'a dit "oui" spontanément, et nous nous sommes embarqués dans cette aventure passionnante !


Galerie d'images du tournage



Quelle était l'intention de départ ?


Séverine : Le point de départ était de parler du pouvoir de la pensée en donnant la parole à des pros. Si on parvient à comprendre les clés de ce mécanisme, alors on comprend la manipulation, la dépression, le stress, le manque de confiance, les problèmes psychologiques, et donc on peut aider les personnes à dénouer ces problèmes, à se défaire de schémas de pensée issus d’un héritage culturel et familial, à dépasser leurs peurs et à gagner en confiance. C'est toute la force du coaching quand il est pratiqué par des professionnels certifiés. J'en parle un peu dans le reportage.


L'idée était de vulgariser ce sujet dans un contexte difficile de confinement Covid19, pour redonner l'espoir, pour aider ceux qui en ont besoin, et faire connaître certaines pratiques peu connues ou mal connues : l'hypnose, la mémoire cellulaire, le coaching cognitif ou encore le travail énergétique. De plus en plus de personnes ont recours à ces techniques alternatives à la médecine traditionnelle, pour se soigner et retrouver un équilibre. Il était important pour moi de donner la parole à des praticiens reconnus dans leur domaine, pour en parler avec professionnalisme et ouvrir à la connaissance.


Au fil des interviews, nous avons été amenés à parler d'autre chose, comme le bonheur, le courage, la peur du changement, le besoin d'authenticité... C'était une expérience humaine magnifique !


Comment a fonctionné votre duo ?

Séverine : Nous formons avec Stéfan un duo complice et complémentaire. Je savais exactement ce que je voulais en tant que réalisatrice, mais je n'avais pas la connaissance technique pointue de Stéfan. Lui est l’œil discret qui capte les images derrière sa caméra. Il est l'expert qui maîtrise la lumière, le son, les techniques de montage. Il sait prendre du recul et laisser "poser" les choses pour s'accorder le temps de la réflexion. Ce projet aurait été impossible sans l'aide de Stéfan, j'ai beaucoup de chance qu'il m'ait dit oui !


Stéfan : 4 mots simples me viennent à l'esprit:

L'écoute

La confiance

L'honnêteté

Et la complémentarité...


Qu'est-ce qui fait qu'un tournage et un montage sont réussis ?


Stéfan :

Pour un tournage réussi :

- Un bon repérage pour les plans à tourner.

- De l'organisation, par exemple pour les interviews, prévenir un ou deux jours avant par

rapport aux questions qui vont être posées

- Le jour J , rassurer et mettre en confiance et expliquer comment le tournage va se dérouler.

- Avoir une belle lumière et un bon son est indispensable.

- Poser plusieurs fois les mêmes questions, pour capter la meilleure réponse

- Faire des plans différents pour garder l'attention et ajouter des plans au moment du montage, pour illustrer le thème abordé.

-Prévoir du temps supplémentaire au cas où…


Pour un montage réussi :

- C’est comme pour la cuisine, avec les bons ingrédients et la base : entrée , plat, dessert

- Un bon redécoupage (travail journalistique)

- Ne pas hésiter à raccourcir au maximum sans casser le rythme - voir l’effet et comparer .

- Et le plus important, c’est qu’il se passe quelque chose, surprendre et que l’on tire un enseignement ou une idée…


www.stefanmeyerphoto.com


Voir le reportage : "Le pouvoir de la pensée : deviens ce que tu es"





0 commentaire

Posts récents

Voir tout