7 croyances à revoir en 2022 pour tout changer

Dernière mise à jour : 8 janv.


Pour changer votre réalité, commencez par changer vos croyances. Certaines croyances sont si bien ancrées qu’elles sont difficiles à déloger. Et pourtant, un simple changement de regard… et votre monde change et s’éclaire. 7 exemples sur des notions-clés comme leadership, stress, estime de soi et changement.


#1 Leadership

Au départ, vous pensez peut-être que… le leader doit avoir une vision et la faire partager à tout le groupe. Il doit agir efficacement et fermement pour imposer sa vision et être suivi par tous.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que.. le leader est celui capable de mobiliser les talents de chacun et surtout de voir ce que chaque membre de l’équipe peut apporter au groupe.


#2 Stress

Au départ, vous pensez peut-être que… on diminue le stress en diminuant la charge de travail. Tout stress est le fruit d’un excès de charge de travail, il faut donc donner du temps libre à la personne stressée et lui permettre de s’occuper d’elle.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que.. tout ceci est sans doute vrai mais ne répond pas à la seule question : pourquoi telle personne choisit-elle de subir le stress et pas telle autre ? A quel besoin répond le stress et quel est le bénéfice pour la personne ? (besoin d’attention, de protection, de reconnaissance ?). Comprendre le besoin caché derrière le stress ressenti peut tout changer.


#3 Estime de soi

Au départ, vous pensez peut-être que… l’estime de soi se développe dans la vie personnelle, certains ont une bonne estime de soi, d’autres non. Au travail, il faut se concentrer sur la performance et la production et non dépenser son énergie à s’intéresser à soi.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que.. c’est tout le contraire ! tout part de l’estime de soi. Une personne peut avoir un énorme potentiel mais une mauvaise estime de soi. C’est souvent le cas des HPI (Hauts Potentiels Intellectuels). Développer l’estime de soi du salarié est la clé pour lui permettre d’être efficace, innovant et créatif au travail.


#4 Authenticité

Au départ, vous pensez peut-être que… être authentique, c’est être faible et vivre dans le monde des bisounours, surtout pour un leader, il ne faut surtout pas afficher son être véritable. C’est un monde de requins avec des jeux de rôles qu’il faut maitriser en cultivant le faux-self.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que.. le faux-self épuise et ne crée pas les grands leaders, il engendre plutôt les "petits chefs". Les « grands Hommes » ( j’inclus la gente féminine dans ce terme) sont ceux qui ont le courage d’être soi tout en étant au pouvoir. Ils sont peu, mais on les reconnait car ils sont suivis, estimés et inspirants pour leurs équipes. Le courage d’être un leader authentique se travaille et c’est un subtil équilibre à trouver entre contrôle et lâcher-prise.


#5 Co-création et travail d’équipe

Au départ, vous pensez peut-être que… le travail d’une équipe est réussi si chacun poursuit sa tâche en suivant des objectifs clairement définis par la direction. Chacun a sa place définie par le chef. Chacun poursuit sa mission en fonction de son expertise. La cohésion naitra du résultat de ces actions.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que… la co-création est bien plus efficace et consiste à rassembler des énergies et des talents différents pour construire ensemble une vision commune. Pour cela il faut faire ressortir les talents de chacun et développer l’estime de soi de chaque membre de l’équipe pour le mettre à profit de tout le groupe. Alors la cohésion peut naître car chacun comprend sa valeur ajoutée et trouve sa place.



#6 Le changement


Au départ, vous pensez peut-être que… le changement s’obtient dans la durée en suivant une « stratégie de changement » définie par des consultants en changement. Pas à pas, étape après étape, les esprits évoluent et implémentent le changement. Le changement doit être décidé d’en haut.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que… le changement ne fonctionne que s’il est compris et souhaité par chaque individu. Des méthodes de coaching participatifs tels que l’Appreciative Inquiry (AI) permettent de faire adopter le changement en valorisant les succès déjà obtenus pour construire l’avenir, plutôt qu’en pointant les problèmes à résoudre. Chaque individu est impliqué et prend la décision de changer en comprenant le bénéfice de ce changement.


#7 Emotions et prise de décision

Au départ, vous pensez peut-être que… les émotions n’ont pas leur place au travail, qu'elles restent à la maison ! Au travail, chacun doit rester neutre et professionnel et les émotions sont un aveu de faiblesse, a fortiori pour un leader.

En changeant de lunettes, vous pourriez penser que… on ne doit pas renier les émotions qui sont au coeur de chaque situation. Une situation entraine une émotion qui entraine une pensée qui elle-même entraine un comportement et un résultat. Accepter et reconnaitre l’émotion (colère, tristesse, peur) permet déjà de ne pas être en résistance et de prendre le recul suffisant pour décider d’un comportement réponse adapté. Cette prise de recul permet d’identifier les pensées automatiques associées à ces émotions et de prendre la décision de changer éventuellement cette pensée pour voir les choses sous un autre angle. On ne change pas d’émotion mais on peut changer de lunettes et changer tout son monde !


Changer de lunettes, c'est prendre du recul sur ses propres croyances et voir le monde autrement.


0 commentaire